L’incendie reste une des premières cause de sinistre grave en entreprise. L’organisation et la prévention sont évidemment à mettre en œuvre au quotidien pour l’éviter. Toutefois, en cas de départ de feu la rapidité d’intervention dépendra de l’entrainement des équipes mais aussi de la pertinence de l’installation d’extincteurs mobiles …

Rappelons ce que disent les pompiers :

«Le feu s’éteint….

Dans la première minute avec un verre d’eau,

Dans la deuxième minute avec un seau d’eau,

Dans la troisième minute avec une tonne d’eau,

Après, …….on fait ce que l’on peut…..»

Quelques précisions concernant les matériels d’extinction …

Que dit le Code du Travail : « Le premier secours est assuré par des extincteurs (portatifs ou à extinction automatique) en nombre suffisant, appropriés aux risques et maintenus en bon état de fonctionnement. Il y a au moins 1 extincteur portatif à eau pulvérisée de 6 litres minimum pour 200 m2 de plancher, avec un minimum d’un appareil par niveau. Ils doivent être faciles d’accès et utilisables par le personnel proche. »
Article R 4227-29 du Code du travail.

Les équipements de lutte contre l’incendie doivent avoir une couleur spécifique (rouge) et être signalés par des panneaux de localisation. Une signalisation doit baliser les chemins empruntés par le personnel pour l’évacuation vers la sortie la plus appropriée. Les dégagements qui ne servent pas habituellement de passage pendant la période de travail doivent être signalés par la mention « Sortie de secours ».

La rapidité d’intervention est primordiale dans la mesure où l’utilisation d’un extincteur n’est efficace que sur un foyer naissant et sur une classe de feux compatible.

Classe de feux

Exemples

Agents extincteurs

Classe A : Feux de matériaux solides, généralement de nature organique Bois, cartons, … Eau pulvériséeJet plein ou jet diffuséPoudres ABC
Classe B : Feux de liquides ou de solides liquéfiables Hydrocarbures, white-spirit, caoutchouc, alcools… Poudre BC et ABCCO2MoussesHydrocarbures halogénés
Classe C : Feux de gaz Méthane, butane… Poudre BC et ABC
Classe D : Feux de métaux Sodium, magnésium… Poudre spéciale
Classe F : Feux liés aux auxiliaires de cuisson Huiles et graisses végétales et animales Eau avec additif en jet pulvériséMousse

Au moins tous les 3 mois, l’exploitant doit s’assurer du bon état apparent des extincteurs, chacun doit être : bien à sa place, signalé correctement, « plombé » avec dispositif de verrouillage intact et étiqueté. La vérification périodique des extincteurs doit avoir lieu au moins une fois par an et être réalisée par un installateur certifié ou un organisme vérificateur certifié.

Les extincteurs portatifs doivent être certifiés AFNOR et porter la marque NF-Extincteurs (estampille de couleur grise apposée sur l’appareil). Toute nouvelle installation d’extincteurs doit faire l’objet de la part de l’installateur certifié de la délivrance d’un certificat de conformité.

 

Le permis de feu

Le permis de feu est établi dans un but de prévention des risques d’incendie et d’explosions occasionnés par des travaux par point chaud. Il doit être rédigé préalablement à tous travaux comportant un risque de déclenchement de feu dans l’entreprise